Un ministère de la langue française

C’est mon ami René-Louis, ardéchois d’adoption qui m’a soufflé l’info (comme quoi on peut vivre au cul du loup et rester connecté au vaste monde), le 13 mai, le gouvernement a déposé un projet de loi destiné à préserver l’utilisation de la l langue française… Le gouvernement du Québec ! Ce dont ferait bien de s’inspirer le gouvernement français qui ne semble pas voir combien le français, chez nous, en France, est en danger, miné par l’anglicisation rampante du quotidien notamment à travers la publicité.
Le projet de loi québécois va très loin avec la création d’un ministère de la langue française et la création d’un poste de « commissaire à la langue française » chargé de veiller au respect de la nouvelle loi.
Je vous épargne le texte complet de ladite loi qui, entre autres, préconise la prédominance du français dans tout ce qui est affichage commercial.
Nous en aurions bien besoin chez nous. Voici quelques exemples de ce que nous subissons sournoisement chaque jour, à chaque instant, et qui devrait disparaitre si nous étions aussi vigilants que les Québécois :

  • Citroën constructeur d’automobiles français nous dit, dans sa publicité : «  Inspired by you ! ».
  • Axa, compagnie d’assurances française nous dit, elle aussi dans sa publicité : « know you can »
  • Orange opérateur français de téléphonie, accompagne sa publicité pour le recyclage du téléphone, d’une chanson en anglais.
  • HP Online (marchand, entre autres, d’imprimantes cartouches d’encre etc.) nous invite aux « french days ».
  • Boulanger, entreprise au demeurant française, nous invite elle aussi aux french days (j’ai cru comprendre qu’il s’agissait d’une affaire commerciale pour inciter le consommateur à acheter encore plus).
  • Lipton, bien sûr nous propose du « ice tea »
  • etc… etc….
    Le Conseil constitutionnel vient de censurer partiellement la proposition de loi sur les langues régionales en refusant l’« enseignement immersif », que n’intervient-il pas sur l’usage immersif et invasif de l’anglais dans notre Français ?

Articles recommandés