Le mur du çon

J’emprunte la formule au « Canard enchainé » qui, en la matière, en connait un rayon. Mur du çon donc, franchi vendredi soir (20 mars) par France 2, télévision de service public, qui a diffusé des réactions, aussi inintéressantes et nulles, les unes que les autres, aux dernières dispositions gouvernementales pour lutter contre la pandémie, et dont a émergé cette fulgurance d’intelligence : « Le confinement ça ne sert à rien, on ferait mieux d’augmenter ne nombre de lits dans les hôpitaux ». Ce qui revient à dire, laisser les gens se contaminer joyeusement on réglera le problème en augmentant le nombre de lits. Mais ce que ce brillant jeune homme de la rue (puisqu’il fut interrogé dans la rue) oublie c’est que derrière chaque lit d’hôpital, il y a des femmes et des hommes pour soigner, pour sauver. Et où va-t-on les trouver ?
Qu’un imbécile profère n’importe quelle absurdité nous n’y pouvons rien, mais qu’un organe d’information de service public le diffuse, c’est une autre paire de manches. Peut-être serait-il opportun que le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) se penche sur ces pratiques qui relèvent ni plus ni moins que de la désinformation.

Articles recommandés