Eté, hiver… A la bonne heure !

Comme vous tous (du moins je le suppose), aujourd’hui dimanche 28 mars 2021, je suis passé à l’heure dite d’été. Vous pensez-bien que, pour ce faire, je ne me suis pas levé à deux heures du matin pour passer à trois heures. J’ai pris ma matinée pour ça. Car changer d’heure n’est pas anodin. Il faut changer l’heure de la cuisinière. C’est important car ça conditionne le fonctionnement du minuteur qui régule le four etc…Et si l’on ne veut pas que le rôti carbonise vaut mieux être appliqué. Ce fut assez facile. Puis vint l’intervention sur le réveil de la chambre (il m’a fallu un moment de réflexion pour me souvenir de la manipulation), après vint le changement sur la montre (très sophistiquée, puisque, à part faire la lessive elle fait tout) ce qui ne fut pas une mince affaire. Une bonne demi-heure. La notice, traduite sans aucun doute d’une langue étrangère utilise un sabir qu’il faut parvenir à déchiffrer et interpréter. Mais après, il a fallu changer l’heure de l’automobile. Là j’ai été obligé d’avoir recours à la notice d’utilisation du véhicule. Finalement j’y suis parvenu. J’admet que je ne suis pas particulièrement doué pour ce genre d’exercice, mais tout de même. Heureusement que l’ordinateur, le téléphone ,la tablette, eux, comme des grands, changent automatiquement d’horaire. Le gros problème c’est le cadran solaire. Va expliquer au gnomon qu’il doit raccourcir ou allonger son ombre!
Cette belle grande idée de distinguer un horaire d’hiver et un horaire d’été a été initiée en 1976, au moment du choc pétrolier par Valéry Giscard d’Estaing pour faire des économies d’énergie. Qui se sont avérées, plus tard, « de bouts de chandelles ». Le drame c’est que toute l’Europe s’est mise au diapason. Du coup, pour en sortir aujourd’hui c’est la croix et la bannière. Le parlement européen, qui montre bien là, la limite de ses pouvoir, a voté en 2018 une résolution demandant à la commission d’engager l’abrogation du changement d’horaire. Aussitôt le président de la commission d’alors, M. Juncker, a dit solennellement (c’est toujours solennellement que s’expriment les présidents de la commission) qu’il voulait mettre un terme à cette hérésie (ce n’est pas lui qui a dit hérésie, mais moi). Depuis nous attendons… Des rumeurs disent que ce pourrait être en 2022 ou en 2023 ????
Certes mes facultés cognitives sont probablement altérées, mais je ne parviens pas à comprendre qu’il faille autant de temps pour appliquer cette décision. Je veux bien que le débat s’enflamme entre ceux qui veulent rester à l’heure d’été et ceux qui veulent rester à l’heure d’hiver … Mais que ce soit l’une ou l’autre, qu’on décide enfin ! Et qu’on arrête, deux fois par ans, de nous les briser menu, avec cette tartufferie !

Articles recommandés