Et maintenant on pille Charles Trenet

Au mois de janvier je dénonçais ces « nouveaux prédateurs » qui pillent, sans vergogne, le patrimoine musical français pour promouvoir leur came et leur pacotille. Et ceci bien évidemment avec la complicité des grandes agences de publicité, sans imagination et incapables de créer. Voilà qu’aujourd’hui on utilise « La mer » de Charles Trenet pour vendre du thon albacore en boite. Il faut oser s’attaquer à ce monument qu’est Charles Trenet, qui a inspiré toute la chanson française de la seconde moitié du vingtième siècle ! Il est vrai que le groupe Thaïlandais « Thai Union Frozen Products » propriétaire de la marque n’a rien à foutre du patrimoine culturel français. Si nous avions encore un brin seulement un brin, voire un soupçon de patriotisme culturel nous boycotterions cette marque, pour son outrage. Mais c’est certainement trop demander à des confinés qui ont bien d’autres préoccupations que notre richesse artistique.

Articles recommandés